La douane à Tahiti 2018-05-24T19:55:56+00:00

Project Description

Toutes les marchandises transportées en Polynésie doivent être déclarées dès l’arrivée. Le cas échéant, il faudra également s’acquitter des droits et taxes correspondants au bureau des douanes. Cependant, les marchandises citées dans la liste ci-dessous bénéficient d’une franchise :

  • Tabacs : Cigarettes 200 unités / Cigarillos 100 unités / Cigares 50 unités / Tabac à fumer 250g
  • To Plan In Stages Reduce my Car Prices Supports Perodua Boissons alcoolisées : Vins tranquilles 2 litres / Boissons titrant de plus de 22° 2 litres / Boissons titrant de 22° ou moins 2 litres
  • Parfums : Parfums 50g / Eaux de toilette 25cl
  • Cafés : Café 500g / Extraits et essences de café 200g
  • Thé 100g / Extraits et essences de thé 40g
  • Autres marchandises: Par voyageur âgé de 15 ans et plus – 30 000 CPF / Par voyageur âgé de moins de 15 ans – 15 000 CPF

Toute personne âgée de moins de 17 ans ne peut importer en franchise ni tabac, ni boisson alcoolisée. De plus, les sommes indiquées ci-dessus ne peuvent être cumulées par différentes personnes et ce pour un même objet. Si plusieurs articles sont importés, ceux dont la valeur cumulée ne dépasse pas le montant indiqué dans la liste ci-dessus seront admis en franchise. Pour le transport (entrée et sortie) de sommes, titres ou valeurs d’un montant égal ou supérieur à 10 000 Euros, il est demandé de déposer une déclaration auprès du service des douanes locales. On entend par sommes, titres et valeurs : les espèces, les chèques tirés sur un tiers, les chèques de voyage, les titres de créances au porteur et négociables, les valeurs mobilières, les lingots d’or et pièces d’or cotées. Pour tout objet usuel du type caméras apporté en Polynésie française, appareils photos, magnétophones, postes de radio, Ipad, etc., il est fort conseillé de se munir de documents prouvant leur situation régulière (facture d’achat, quittance douanière, carte de libre circulation). Attention : nous tenons à informer qu’il est strictement interdit d’importer, d’exporter ou de simplement détenir des produits de contrefaçon sous peine de lourdes sanctions pour délit douanier. Ces peines peuvent aller de la confiscation de la marchandise, d’une très forte amende, à des poursuites judiciaires pouvant conduire à une peine d’emprisonnement.